EnergieSprong en France: 64 acteurs sont desormais engages pour renover 6550 logements

A l’occasion du 79ème Congrès de l’Union sociale pour l’habitat, a eu lieu ce mardi 09 octobre la deuxième vague de signatures de la charte d’engagement EnergieSprong, une démarche qui vise à soutenir une dynamique de déploiement à grande échelle de rénovations énergétiques à énergie zéro en logement social.

(For English see www.energiesprong.eu)

Initiée aux Pays-Bas, l’approche EnergieSprong est portée par un mouvement Européen d’acteurs qui veulent développer, dans un contexte de maîtrise de la dépense publique, un système de rénovations énergétiques efficaces, désirables et viables économiquement, permettant d’offrir ainsi un bouclier énergétique aux occupants. Elle repose sur un cahier des charges exigeant : rénovation à un niveau énergie zéro garanti sur 30 ans (tous usages énergétiques) ; travaux en site occupé en une semaine ; surcoût financé par la revente d’énergie renouvelable et la réduction des dépenses énergétiques ; attention forte portée à la satisfaction des occupants (esthétisme, confort, adaptabilité du logement aux besoins…).

Cette démarche, initiée par le monde du logement social aux Pays-Bas a permis de démocratiser l’accès à ces rénovations énergétiques de grande qualité dans l’ensemble du secteur de l’immobilier (avec plus de 4500 logements rénovés aux Pays-Bas). En alignant les intérêts de l’ensemble de la filière, la démarche a permis de générer aux Pays-Bas une baisse des coûts de ces rénovations lourdes de 50% en 5 ans.

Depuis 2 ans et demi, dans le cadre du programme européen H2020, le projet Transition Zero vise à adapter cette démarche en France.  2 projets pilotes ont été livrés en 2018, 2 projets ont été attribués et 2 projets sont en cours d’attribution ; les deux projets pilotes livrés chez Vilogia à Hem (59) et ICF Habitat Nord Est à Longueau (60) étant co-financés par le projet européen Interreg NWE E=0.

Cet élan doit permettre de faire baisser le coût des rénovations énergétiques lourdes et de faire émerger un marché de rénovations globales de qualité à un coût abordable en France. Ce qu’ont déjà pu amorcer les premiers projets pilotes. Le déploiement de la démarche à plus grande échelle permettra d’accélérer ainsi la mise en œuvre du Plan Climat de notre pays, et particulièrement de ses volets visant l’éradication de la précarité énergétique en 10 ans et du plan gouvernemental pour la rénovation énergétique des bâtiments.

64 acteurs, 6550 logements

Dans ce contexte, 14 bailleurs sociaux, 37 fournisseurs de solutions et 13 facilitateurs sont désormais signataires de cette charte d’engagement pour créer une dynamique collective autour de cette approche dans différents territoires.Des engagements conditionnels* qui permettront, dans le respect des intérêts de chacun, de créer les conditions de l’émergence d’un tel marché :

  • Les 14 bailleurs sociaux signataires se sont engagés, au total, à rénover 6550 logements d’ici 2023 selon le cahier des charges EnergieSprong ;
  • Les 37 fournisseurs de solution signataires se sont engagés à travailler à la proposition d’offres qualitatives et compétitives correspondant au cahier des charges EnergieSprong ;
  • Les 13 facilitateurs signataires se sont engagés à examiner toutes les propositions qui pourront leur être faites pour maximiser les leviers de succès, et à activer les moyens disponibles dans le cadre de leurs rôles et responsabilités aux échelles européennes, nationales et locales, pour faciliter le déploiement de la démarche EnergieSprong.

Pour télécharger la charte 2017 (à actualiser avec les nouveaux signataires) , rendez-vous sur http://www.energiesprong.fr/

* Les conditions : adhésion des locataires ; approche collaborative des fournisseurs de solution ; préservation du reste pour vivre des locataires ; niveau « Energie Zéro » atteint selon les conditions de la garantie de performance, équilibre des équations financières pour les bailleurs sociaux, modèle d’affaire rentable pour les fournisseurs.

Liste des signataires de la charte au 9 octobre 2018

Bailleurs sociaux  :

Cristal Habitat (300 logements) ; Domaxis (100 logements) ; Est-Métropole Habitat (2000 logements) ; ICF Habitat (250 logements) ; Maine et Loire Habitat (500 logements) ; Néotoa (500 logements) ; Notre Logis (200 logements) ; OPAC 38 (30 logements) ; Podeliha 3F (50 logements) ; Pluralis Habitat (50 logements) ; Vilogia (500 logements) ; SACVL (20 logements) ; Logi-fim (50 logements) ; un groupement d’organismes HLM sous l’égide de l’USH Pays de la Loire (étude de faisabilité en cours sur plus de 2000 logements)

Fournisseurs de solution :

A003 ; Accorus ; Agence Architecture Pelegrin ; Alterea ; Axoe ; Bouygues Construction ; Colas ; Dalkia ; Deltadore ; Demathieu Bard ; Eiffage ; Elithis ; Emenda ; Enertech ; Engie Cofely ; GESEC ; Insitu@ ; Intégral Bois System ; Kingspan ; Léon Grosse ; Lexity ; LLC ; Maitre Cube ; Myral ; Nortec ; Operene ; Patch ; Pouget consultants ; Pouchain ; Rabot-Dutilleul Construction ; SMC ; Sybois ; Symoé ; STO ; Techniwood ; Vie-to-B ; Vinci Construction France

Facilitateurs :

ADEME ; ARRA ; EnergieSprong Foundation ; GreenFlex ; Hors Site ; Housing Europe ; ENEDIS ; GRDF ; L’Union Sociale de l’Habitat ; Plan Bâtiment Durable ; Pôle Fibres Energivie ; Promodul ; USH Pays de la Loire

Vous souhaitez vous aussi signer la charte ?

Le mouvement EnergieSprong est ouvert à tous, n’hésitez pas à nous contacter si le projet vous intéresse et si vous voulez devenir signataire de la charte à : energiesprong@greenflex.com

Cette charte d’engagement a été réalisé dans le cadre du projet européen Transition Zero.